Air France-KLM prend des mesures d'exception — Coronavirus

Xavier Trudeau
Mars 18, 2020

Air France-KLM a aussi annoncé que des contacts avaient été pris avec les représentants du personnel pour mettre en place des mesures de chômage partiel en lien avec la baisse d'activité. Les mesures d'activité partielle devraient concerner 80% des 40 000 salariés du groupe, selon les informations de nos confrères du Monde.

Cette réduction de capacités est actuellement programmée pour une durée de deux mois, et le groupe continuera de suivre l'évolution du contexte au quotidien pour la faire évoluer si nécessaire.

La compagnie aérienne KLM publiait une vidéo de son PDG Pieter Elbers ce week-end, destinée aux employés de l'entreprise, dans laquelle il détaille la situation économique et les mesures en cours d'instauration au sein de l'entreprise depuis le début de la crise sanitaire.

Du fait de cette baisse des capacités, Air France immobilisera l'ensemble de sa flotte Airbus 380 et KLM l'ensemble de sa flotte Boeing 747. Par ailleurs, Air France-KLM a révisé son plan d'investissement à hauteur de 350 millions d'euros, auxquels il faudra ajouter ajouter la baisse des montants des investissements de maintenance liés à la baisse d'activité. Air France comme KLM ont aussi négocié des lignes de crédit supplémentaires d'1,1 milliard et de 665 millions d'euros.

Le groupe prévoit en outre "une trajectoire financière fortement dégradée" par rapport aux objectifs annoncés lors de la publication de ses derniers résultats, fin février. Le groupe et ses filiales disposaient ainsi à la date du 12 mars de plus de 6 milliards d'euros de liquidités. Le groupe estime en effet que sa baisse d'activité ne sera compensée "qu'à hauteur de 50 % environ par la baisse des coûts variables avant mesures d'économie". Déclarations des Etats français et néerlandaisIl conclut en expliquant avoir "accueilli positivement les déclarations exprimées par l'Etat Français et l'Etat Néerlandais qui ont indiqué chacun étudier toutes les conditions possibles d'un soutien au groupe". Côté français, Air France pourrait bénéficier de reports d'impôts et cotisations sociales, voire d'une augmentation de capital alors que Bercy planche déjà sur le sujet.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL