Claude Michy tacle les présidents des gros clubs — Comité de pilotage

Solenn Plantier
Mars 26, 2020

Après les sorties médiatiques remarquées bien que peu remarquables de Jean-Michel Aulas, c'est la création d'un comité de pilotage initié par Bernard Caïazzo, le président du syndicat Première Ligue, et réunissant les présidents des grands clubs de Ligue 1 (PSG, Lyon, Marseille, etc), qui a nécessité l'intervention de la LFP, pour tenter de reprendre le contrôle des événements. Certains y voient une tentative de putsch pour favoriser sa solution de reprise des championnats nationaux. Enfin, le communiqué conclut en rappelant que seul le bureau de la LFP peut assurer l'ensemble des réflexions et des actions futures.

Suspendus avec la pandémie qui touche l'Europe depuis quelques semaines, la Ligue 1 et le football français sont à l'arrêt. Si des possibilités de jouer en août sont évoquées depuis plusieurs jours, il maintient son intention de terminer la saison au plus tard le 30 juin, éventuellement mi-juillet.

Mais Claude Michy en garde un mauvais souvenir, comme il l'a indiqué à Sports Auvergne, pointant du doigt les comportements égoïstes de certains: " Lors d'une conférence téléphonique collective à laquelle participaient tous les clubs de L1 et L2 ainsi que les dirigeants de la LFP, il avait été convenu de créer un comité avec constitution de groupes de travail sur le social, les hypothèses de reprise et la trésorerie.

Enfin, et à l'heure de la mobilisation générale, le Bureau de la LFP a appelé "l'ensemble des acteurs de l'écosystème du football professionnel, clubs, joueurs, entraîneurs et aussi diffuseurs à montrer son unité et sa solidarité pour traverser cette crise sans précédent. Le Bureau soutiendra également toutes les initiatives gouvernementales qui permettront aux athlètes de haut niveau de pouvoir s'entraîner à nouveau dès que possible" precise-t-elle.

Sur le volet financier, " la réunion a porté sur la consolidation des besoins de trésorerie court-terme des clubs. Afin de dimensionner les besoins financiers du football professionnel français, les services financiers de la LFP et la DNCG centraliseront et consolideront les besoins des clubs. A ce titre, on s'est félicité au sein de la Ligue du fait que le gouvernement a promis des aides aux entreprises privées.

Face au mécontentement des clubs non associés au comité de pilotage, le bureau de la LFP a prévu une réunion d'urgence selon le média sportif.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL