Coronavirus : la chloroquine, le remède miracle ?

Evrard Martin
Mars 24, 2020

Et s'il a entrouvert la porte pour son utilisation dans les "formes graves", il en rejette toutefois l'utilisation pour les formes "moins sévères".

Le Haut conseil de santé publique recommande de ne pas utiliser l'antipaludique chloroquine, sauf pour des formes graves, sur décision collégiale des médecins et sous surveillance médicale stricte, a affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran lundi soir lors d'un point presse. Le 'King's'en est pris aux média parisiens qui ont traité le Professeur Didier Raoult de " charlatan ".

L'annonce faite par le ministre de la Santé, Olivier Veran, d'inclure cet anti-paludisme au sein de l'essai européen appelé Discovery - qui teste également un anti-VIH et un anti-Ebola - est perçu comme un signe prometteur. "Nous faisons bénéficier à nos patients de la meilleure prise en charge pour le diagnostic et le traitement d'une maladie". Les effets de quatre molécules, dont la chloroquine, seront mesurés sur 3.200 patients. Comme tous les traitements, il est possible d'observer des effets secondaires. D'ailleurs, certains citent l'Italie où ce médicament a été utilisé sans donner de bons résultats sur les malades.

L'Algérie a de son côté a annoncé ce 23 mars "l'adoption d'un traitement" qui "sera prescrit aux cas confirmés et il est disponible en quantités suffisantes".

" Je ne peux pas dire que la Chloroquine est un remède contre le Covid-19".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL