Décès de deux autres médecins dans l'Est de la France — Coronavirus

Evrard Martin
Mars 24, 2020

Cela porte à trois le nombre de médecins qui ont trouvé la mort suite à une infection au covid-19.

Deux médecins originaires du Haut-Rhin et de Moselle sont décédés dimanche des suites d'une contamination au coronavirus, a-t-on appris lundi auprès de la clinique et du maire de la commune où les deux professionnels exerçaient.

Généraliste de 70 ans, Mahen Ramloll, est mort dimanche à l'hôpital de Colmar, selon l'ARS et une source médicale.

Selon la presse régionale, il avait confié à un collègue avoir "dû hospitaliser des patients atteints du coronavirus". "Il était positif au coronavirus". Olivier-Jacques Schneller, 68 ans, est quant lui décédé ce week-end à l'hôpital de Trévenans (Territoire-de-Belfort), a indiqué le maire de Couthenans, où il possédait son cabinet.

Lundi matin, deux autres décès de médecins contaminés par le virus avaient été recensés dans l'Est.

Alors que le ministère de la Santé annonçait hier la disparition de Jean-Jacques Razafindranazy, premier médecin hospitalier mort du Covid-19, ce sont deux nouveaux décès parmi le corps médical qui ont été annoncés ce lundi.

Il avait été admis jeudi dans l'établissement où il est mort samedi "dans le service de réanimation Unité Covid-19", a indiqué dans un communiqué l'hôpital de Saint-Avold.

Dans la soirée du samedi dernier, un médecin généraliste de L'Hôpital (Moselle) a succombé au coronavirus. Il était plus précisément gynécologue-obstétricien en Alsace, à la clinique Diaconat-Fonderie de Mulhouse, mais avait arrêté son activité d'accouchement en décembre dernier. "Il continuait de suivre ses patients, il opérait encore toutes les semaines" raconte son confrère.

Avec l'Ile-de-France, le Grand Est fait partie des régions françaises les plus touchées par l'épidémie, notamment depuis la tenue d'un rassemblement évangélique à Mulhouse entre le 17 et le 24 février qui a fait exploser les cas de contamination.

Le Dr Welling a été transféré vendredi dans un service de réanimation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL