Fermeture des bars, restaurants, discothèques et commerces — Coronavirus

Claudine Rigal
Mars 15, 2020

En outre, plusieurs médecins, urgentistes, réanimateurs ou spécialistes de santé publique, ont affiché leur opposition en signant une tribune appelant au report des municipales.

Egalement présent au point presse, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a annoncé que "l'épidémie généralisée" surviendrait dans les prochains jours.

De son côté, le ministre de l'éducation, Jean-Michel Blanquer, a tenté de rassurer en affirmant que " le président de la République et le Premier ministre se sont entourés des avis des experts scientifiques sur la compatibilité entre l'élection qui est un enjeu démocratique important et les conditions sanitaires".

C'est une nouvelle mesure radicale que vient d'annoncer le gouvernement français pour tenter de contenir la progression du nouveau coronavirus. Les commerces sont aussi touchés, à l'exception des magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureaux de tabac ou encore stations d'essence, a précisé Edouard Philippe. "Les lieux de culte resteront ouverts, mais les rassemblements et les cérémonies devront être reportées", a-t-il complété. Quoi qu'il en soit, la conséquence de ces mesures sera immédiate sur le chiffre d'affaires du PMU, car nombre des établissements de son réseau sont des cafés et des restaurants.

"Nous devons impérativement limiter les déplacements, les réunions, les contacts", a-t-il ajouté, exigeant qu'un maximum de gens travaillent depuis leur domicile. Désormais, la France se trouve à peu près dans la situation de l'Italie. "C'est notamment pour cela que les transports publics continueront à fonctionner et que nous assurerons la garde de leurs enfants".

"J'ai conscience des efforts et des sacrifices qui sont demandés", a souligné le Premier ministre.

Ainsi, pour les enfants de soignants - et seulement pour eux - les crèches et les écoles organiseront lundi 16 mars un accueil.

" Je sais que l'Éducation nationale et les mairies travaillent en ce sens". " Nous devons soutenir nos personnels soignants, à l'hôpital comme en ville".

Le premier tour des élections municipales se maintient ce dimanche 15 mars avec des règles à suivre comme le respect des gestes barrières.

Heure après heure, la France tourne de plus en plus au ralenti pour enrayer l'épidémie de coronavirus, mais les électeurs ont tout de même commencé à voter dimanche, sans se précipiter aux urnes pour ces élections municipales éclipsées par le virus.

Les autorités redoutent surtout un taux élevé d'abstention en raison des craintes liées à l'épidémie, qui a fait jusqu'à présent 3661 cas de contamination confirmés dont 79 décès, selon le dernier bilan officiel.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL