L’espoir d’un traitement à base de chloroquine agite le monde médical — Coronavirus

Evrard Martin
Mars 23, 2020

L'étude est parcellaire puisqu'effectuée sur 24 patients seulement. C'est le "seul traitement efficace et disponible", argue le professeur Didier Raoult, qui a testé la molécule dans son institut de Marseille. Directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection de l'université d'Aix-Marseille, il est, avec ses équipes de recherche, le meilleur spécialiste actuel au monde de l'utilisation de la chloroquine, un antipaludique commercialisé en 1949 et largement utilisé dans la prévention du paludisme (malaria). Dans un entretien à Marianne, le Professeur Raoult a d'ailleurs manifesté son agacement face aux quelques voix sceptiques: "Le fait d'ignorer ce qu'ont dit les Chinois sur la chloroquine est délirant". "D'abord parce que si on en prend trop, on peut avoir des conséquences pas terribles, et ensuite parce que nous n'avons pas aujourd'hui la preuve que cela fonctionne", a déclaré, Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement français le 17 mars, elle qui avait déclaré en juillet 2017: " J'assume parfaitement de mentir pour protéger le président ".

Des effets spectaculaires qui ont encouragé le Professeur Raoult, qui fait partie du comité scientifique sur le coronavirus, à demander l'extension de son essai.

Une réponse qui devrait arriver dans six semaines pour le programme Discovery. La partie française sera conduite par l'Inserm.

La chloroquine peut-elle être dangereuse? Pour certains scientifiques, c'est un échantillon insuffisant pour réaliser une analyse. Leur but? Évaluer l'efficacité de ce traitement qu'elles jugent "prometteur " mais "pas miracle ".

La chloroquine ne doit pas non plus être administrée aux femmes enceintes. Une prudence qui n'est toutefois que française rappelle la Docteure Elisabeth Elefant, responsable du CRAT (centre de référence sur les agents tératogènes) dans les colonnes du Monde. Nous avons décidé: · Pour tous les malades fébriles qui viennent nous consulter, de pratiquer les tests pour le diagnostic d'infection à Covid 19; · Pour tous les patients infectés, dont un grand nombre peu symptomatiques ont des lésions pulmonaires au scanner, de proposer au plus tôt de la maladie, dès le diagnostic: -un traitement par l'association hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) + Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus), dans le cadre des précautions d'usage de cette association (avec notamment un électrocardiogramme à J0 et J2), et hors AMM. Des tests à grande échelle doivent encore être effectués avant que le remède ne soit approuvé. " Un essai clinique européen destiné à évaluer 4 traitements expérimentaux contre le Covid-19 " a démarré hier, indique l'établissement dans un communiqué.

A ce propos, le laboratoire français Sanofi s'est dit prêt mardi dernier à offrir à l'État des doses de Plaquenil, un traitement anti-paludique dont la substance active est la chloroquine, pour 300.000 malades.

"Ce ne serait pas la première épidémie où nous fondons un espoir sur un traitement et où l'espoir serait déçu."

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL