" "L’Iran refuse l’aide des Etats-Unis, " c’est étrange " — Coronavirus

Claudine Rigal
Mars 26, 2020

Contre toute attente, l'Iran qui est l'un des trois pays les plus touchés par le nouveau coronavirus après l'Italie et la Chine a refusé d'imposer des mesures de confinement ou de quarantaine. Depuis le 19 février, lorsque l'Iran a déclaré que son premier cas de coronavirus avait été identifié, il a annoncé que 1 685 personnes étaient décédées sur près de 22 000 cas d'infection.

Le Guide suprême iranien, l'Ayatollah Ali Khamenei, a rejeté dimanche, l'offre des Etats-Unis d'apporter de l'aide au pays en proie au Coronavirus et sous sanctions américaines, ont rapprté les agences de presse.

. Ses dirigeants sont des terroristes... "Et par ailleurs vous êtes accusés d'avoir créé ce virus", a déclaré le guide suprême de la Révolution islamique. "Je ne sais pas à quel point cette accusation est vraie, mais quand une telle accusation existe, pourquoi les gens raisonnables devraient-ils vous faire confiance?" L'ayatollah Ali Khamenei a qualifié d'"étrange" cette proposition, rappelant les accusations selon lesquelles les Etats-Unis auraient produit ce virus, et suggérant que le pays de Donald Trump pourrait être capable d'introduire en Iran un médicament qui maintiendra le virus et empêchera son éradication.

Pour limiter la propagation du virus, les autorités demandent depuis plusieurs semaines à la population de rester chez elle et de s'abstenir de tout voyage pendant les 12 jours du congé de Norouz, le Nouvel An persan, qui met traditionnellement les Iraniens sur les routes. Pour la première fois dans l'histoire du pays, tout rassemblement religieux est annulé.

Le porte-parole des Affaires étrangères avait indiqué le 14 mars avoir reçu des équipements médicaux ou une aide financière de pays comme l'Allemagne, l'Azerbaïdjan, la Chine, les Emirats arabes unis, la France, la Grande-Bretagne, le Japon, le Qatar, la Russie et la Turquie. "Ispahan est la deuxième province la plus affectée du pays, et nous espérons que notre aide soulagera, au moins en partie, la pression sur le système de santé local", ajoute l'ONG.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL