La chanteuse franco-malienne Rokia Traoré libérée sous contrôle judiciaire — France

Pierre Vaugeois
Mars 26, 2020

On avait appris officiellement qu'elle était écrouée après une semaine de détention.

Une cour d'appel de Paris, doit statuer ultérieurement sur la question de savoir si la chanteuse malienne, Rokia Traoré, peut être extradée vers la Belgique, où elle a été condamnée à remettre sa fille de cinq ans à son ex-partenaire, un ressortissant belge.

La cour d'appel de Paris a approuvé la remise de Mme Traoré à la justice belge.

"Compte tenu de la situation, nous ne pouvons pas organiser la remise de Mme Traoré aux autorités belges ", a expliqué ce dernier lors de l'audience, faisant allusion à l'épidémie de Covid-19. "Le combat auprès de la justice belge va continuer", a-t-il ajouté.

Le 10 mars, jour de son arrestation, la chanteuse arrivait par avion de Bamako pour se rendre en Belgique. Incarcérée depuis le 10 mars à la prison de Fleury-Mérogis, elle avait entamé une grève de la faim pour dénoncer la violation de ses droits de mère et la partialité de la justice belge.

Compte-tenu des mesures sanitaires observées pour lutter contre le Covid-19, Rokia Traoré est apparue mercredi en visioconférence devant la cour d'appel de Paris. Le mandat d'arrêt international dont Rokia Traoré fait l'objet a été émis fin 2019 par la justice belge pour "enlèvement, séquestration et prise d'otage". Elle devait aller à Bruxelles pour assister à une audience auprès de la cour d'appel suite à une décision du tribunal de première instance de Bruxelles de donner la garde exclusive de leur fille à son père. Son texte est l'un des exemples de la mobilisation générale en Afrique et en Europe pour demander la libération de la chanteuse.

Rokia Traoré, chanteuse et guitariste, est aussi connue pour son engagement en faveur des réfugiés et pour avoir été nommée en 2016 ambassadrice de bonne volonté par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Une pétition pour la soutenir, désormais fermée, a recueilli plus de 30.000 signatures.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL