" "La Chine " fortement indignée " après un tweet "raciste" de Donald Trump — Coronavirus

Claudine Rigal
Mars 17, 2020

La république populaire de Chine, par la voix de son porte-parole du ministère des Affaires étrangères s'est dite "fortement indignée " par la déclaration de Donald Trump sur la pandémie qui sévit actuellement dans le monde entier.

Le tweet de Donald Trump a également suscité la controverse aux États-Unis.

L'agence de presse officielle Chine nouvelle a jugé mardi dans un commentaire que l'utilisation de "noms racistes et xénophobes pour rejeter la responsabilité de l'épidémie sur d'autres pays ne peut que révéler l'irresponsabilité et l'incompétence de certains politiques ".

Sans résultats scientifiques définitifs sur l'origine du virus, qui a été détecté pour la première fois en décembre dans la ville chinoise de Wuhan (centre), Pékin exhorte à ne pas stigmatiser la Chine.

Un autre porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, est même allé plus loin. Il a évoqué la semaine dernière sur Twitter l'hypothèse que l'armée américaine ait importé le virus dans son pays, sans apporter de preuves.

"Le secrétaire d'Etat a souligné que le moment était mal choisi pour semer la désinformation et des rumeurs abracadabrantes ", indique le communiqué du département d'Etat. Chine nouvelle a défendu la version chinoise: en fait, Yang Jiechi aurait adressé "un ferme avertissement aux Etats-Unis", prévenant que "toute tentative de salir la Chine était vouée à l'échec ". Dès vendredi, Washington a convoqué l'ambassadeur de Chine aux Etats-Unis pour protester: "Propager des théories du complot est dangereux et ridicule", a estimé un responsable américain. Depuis que l'épidémie s'est étendue au-delà de la Chine, les piques se sont multipliés.

L'administration Trump a oscillé entre dénonciation d'un manque de transparence initial côté chinois, et marques de "confiance" du président américain à son homologue Xi Jinping.

Les mesures du gouvernement américain, qui a rapidement interdit l'entrée aux Etats-Unis des personnes en provenance de Chine, ont en outre provoqué l'ire de Pékin.

" L'Organisation mondiale de la santé et la communauté internationale sont clairement opposées au fait de lier un virus avec des pays ou des régions spécifiques, et contre toute stigmatisation ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL