La Chine va fermer ses frontières aux étrangers — Coronavirus

Claudine Rigal
Mars 29, 2020

Jeudi soir, Pékin a en ce sens annoncé la fermeture des frontières à la plupart des étrangers et une très forte réduction de ses vols internationaux. "Il s'agit d'une mesure provisoire que la Chine se voit obligée de prendre pour faire face à l'épidémie, se référant aux pratiques de plusieurs autres pays" a indiqué le ministère des affaires étrangères par un communiqué.

La mesure entrera en vigueur samedi à 00H00 locale (vendredi 16H HB).

Seuls les titulaires de visas diplomatiques, de service, de courtoisie ou "C" équipage ne seront pas affectés par cette mesure. De même les ressortissants étrangers venant en Chine pour des activités économiques, commerciales, scientifiques ou technologiques nécessaires ou pour des besoins humanitaires urgents pourront eux aussi rentrer en Chine.

Avec ces nouvelles mesures de restrictions, la Chine ferme ses portes aux touristes et aux étrangers domiciliés dans le pays et ailleurs.

Les personnes concernées par ce nouveau dispositif sont les "étrangers actuellement possesseurs de visas et permis de séjour en cours de validité".

L'heure est néanmoins au redémarrage très progressif de l'économie un peu partout dans le pays, même si d'importantes mesures de précaution et des règles strictes sont encore mises en place par les autorités, qui diffèrent selon les régions. "Elles ont toutefois indiqué qu'elles en " ajusteraient " les dispositions " en fonction de la situation épidémique ".

La Chine, d'où est partie en décembre la pandémie mondiale, est mobilisée prioritairement pour éviter que le Covid-19 ne revienne sur son sol depuis l'étranger.

55 nouveaux cas de Covid-19, dont 54 "importés" de l'étranger, ont été rapportés en Chine. Le pays compte au total 595 cas "importés". Plus de 500 ont déjà été recensés.

Selon le communiqué, l'entrée des étrangers munis de Cartes de voyage d'affaires de l'APEC sera également suspendue. A partir de dimanche, une compagnie chinoise ne desservira qu'une seule liaison hebdomadaire depuis la Chine vers un pays tiers. En ce qui concerne les compagnies étrangères, la desserte est limitée à une fois par semaine vers la Chine.

Ce tour de vis soudain a de quoi surprendre, car la Chine avait accusé début février les États-Unis de "créer et semer la panique " pour avoir sonné la charge des restrictions visant les ressortissants chinois en raison du coronavirus. Washington avait alors décidé d'interdire l'entrée sur le territoire américain de tous les non-résidents arrivant de Chine.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL