Le continent africain devait se préparer au pire, selon l'OMS — Coronavirus

Claudine Rigal
Mars 19, 2020

Ce n'est pas du tout une bonne nouvelle que l'OMS a pour le continent noir.

"Tous les jours, l'OMS parle à des ministres de la Santé, à des chefs d'Etat, au personnel soignant, à des dirigeants hospitaliers et industriels (.) afin de les aider à se préparer et à établir des priorités, en fonction de leur situation spécifique", a insisté M. Tedros.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé a qualifié, ce mercredi 18 mars, le nouveau coronavirus d' " ennemi de l'humanité " et a lancé un avertissement aux pays africains.

" Plus de 200 000 cas ont été signalés à l'OMS et plus de 8 000 personnes ont perdu la vie..." l'Afrique devrait se réveiller, mon continent devrait se réveiller...

"Dans d'autres pays, nous avons vu comment le virus accélère réellement après un certain point de basculement, donc le meilleur conseil pour l'Afrique est de se préparer au pire et de se préparer aujourd'hui", a-t-il déclaré. "Mais c'est aussi une occasion sans précédent de nous rassembler contre un ennemi commun, un ennemi de l'humanité ", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse virtuelle.

Plus de 80% des cas ont été recensés en Europe et dans le Pacifique occidental, a souligné le numéro 1 de l'OMS. Plusieurs annonces ont été faites sur des molécules existantes qui auraient des effets positifs sur la maladie dont la chloroquine, un médicament autrefois utilisé contre le paludisme.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL