Le coronavirus va provoquer une récession économique mondiale en 2020 — FMI

Xavier Trudeau
Mars 25, 2020

Sa directrice générale Kristalina Georgieva a accueilli favorablement les plans de soutien à l'économie annoncés par de nombreux pays ainsi que les mesures d'assouplissement monétaire prises par les banques centrales."Il en faudra encore plus, surtout sur le plan budgétaire", a-t-elle ajouté.

Selon elle, l'heure est à la solidarité. Prévoyant même " une récession au moins aussi grave que pendant la crise financière mondiale de 2008 ou pire ". Les différentes manifestations de conflits commerciaux, en particulier entre la Chine et les Etats-Unis, ont entraîné, l'an dernier, la plus forte pression négative depuis la contraction moyenne de 0,7% au niveau mondial observée en 2009. Toutefois, refusant de ne voir que le côté négatif des choses, la DG du FMI a poursuivi en martelant qu'une reprise est attendue pour 2021. Pour autant, "pour y arriver, il est primordial de donner la priorité au confinement et de renforcer les systèmes de santé", partout dans le monde.

Relevant l'urgence des besoins financiers pour répondre à la pandémie de coronavirus, Kristalina Georgieva a fait savoir que " près de 80 pays demandent notre aide et nous travaillons en étroite collaboration avec d'autres institutions financières internationales pour fournir une réponse coordonnée solide afin que nous puissions avoir plus d'impact ensemble ".

Le FMI révèle que les investisseurs ont déjà retiré 83 milliards de dollars des pays émergents depuis le début de la crise, ce qui constitue la plus grande sortie de capitaux jamais enregistrée.

Kristalina Georgieva a assuré que le FMI était particulièrement préoccupé par les pays à faible revenu en situation de surendettement et a appelé ses membres à verser de nouvelles contributions pour reconstituer son fonds de secours. " Et nous envisageons d'autres options disponibles ", a-t-elle soutenu.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL