Le gouvernement ne se prononce pas sur le prolongement du confinement — Coronavirus

Evrard Martin
Mars 24, 2020

Présidé par Jean-François Delfraissy, ce conseil scientifique a déjà rendu plusieurs avis depuis sa mise en place et le début de l'épidémie.

Le dernier avis du conseil scientifique sur la gestion de la pandémie de coronavirus COVID-19 vient d'être rendu public (voir ici).

Interrogé à sa sortie de l'Elysée où Emmanuel Macron a installé cet après-midi le Care - comité analyse recherche et expertise - Olivier Véran, le ministre de la Santé, a rappelé que le comité scientifique ne formulait que des avis et que le délai de six semaines était une "estimation ". Mais "tant qu'il devra durer il durera", a précisé le ministre.

Ses membres soulignent que les effets du confinement sur l'évolution de l'épidémie ne peuvent être observés qu'à partir d'une durée de deux à trois semaines à partir de sa mise en oeuvre. "Le confinement a une vocation: protéger les Français (.) Si nous avons la possibilité de lever le confinement plus tôt, nous le ferons", a-t-il ajouté.

Ils jugent par ailleurs que le dispositif "doit être strictement mis en oeuvre et bénéficier d'une large adhésion de la population, comme ceci semble être le cas".

"Le confinement, écrivent les conseillers, est actuellement la seule stratégie réellement opérationnelle, l'alternative d'une politique de dépistage à grande échelle et d'isolement des personnes détectées n'étant pas pour l'instant réalisable à l'échelle nationale".

Le conseil dit également "considérer nécessaire un renforcement du confinement", sans se prononcer sur les modalités exactes.

Une décision de sortie "pourra être prise sur la base d'indicateurs épidémiologiques indiquant notamment que la saturation des services hospitaliers, et des services de réanimation en particulier, est jugulée".

L'avis des experts scientifiques réunis par le gouvernement dans un "conseil scientifique" était très attendu pour savoir si la période actuelle de confinement allait se poursuivre. Le gouvernement devra en outre s'assurer que les éléments d'une stratégie post-confinement sont opérationnels.

Les membres émettent également un "point d'alerte" sur "la pénurie réelle ou ressentie de divers types de matériels, à commencer par les matériels de protection sanitaires indispensables".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL