Les compagnies aériennes ont besoin de 200 milliards de dollars d’aide — Coronavirus

Xavier Trudeau
Mars 20, 2020

A l'image du Findel, qui va hiberner pendant une durée indéterminée, les compagnies aériennes voient ne nombreux aéroports fermer les pistes. Le PDG de l'Association internationale du transport aérien (Iata), Alexandre de Juniac, souligne que les marchés affectés par la pandémie représentaient 94% des recettes globales du trafic de passagers des compagnies. Une situation inédite qui va lourdement impacter les acteurs de l'aviation qui demandent d'ores et déjà une aide d'urgence de 200 milliards de dollars.

Cette importante somme sollicitée par l'IATA, dans le communiqué qu'elle a rendu public, pourrait être considérée comme " soutien financier direct " aux compagnies de transport aérien ainsi qu'un moyen pour eux de compenser les manques à gagner et aussi pour pallier les difficultés de trésorerie.

Le 5 mars, l'Iata estimait que le virus pourrait coûter au transport aérien jusqu'à 113 milliards de dollars de pertes de revenus en 2020, mais les conditions se sont nettement dégradées depuis avec l'interdiction américaine d'entrée aux Etats-Unis des voyageurs en provenance d'Europe, les restrictions d'autres pays à l'entrée sur leur territoire puis la fermeture aux non-Européens de l'espace Schengen.

"Cela permettra aux chaînes d'approvisionnement mondiales de continuer à fonctionner et de fournir la connectivité dont dépendra le tourisme et le commerce pour contribuer à une croissance économique rapide après la pandémie", a déclaré Muhammad Al Bakri, vice-président régional de l'IATA pour l'Afrique, Moyen-Orient. "Les compagnies aériennes luttent pour leur survie".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL