L'Italie ferme toutes les entreprises non essentielles — Coronavirus

Claudine Rigal
Mars 22, 2020

Ce samedi, l'Italie a enregistré un nouveau record de décès avec 793 morts en seulement 24 heures.

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé dans la nuit de samedi à dimanche l'arrêt de "toute activité de production" qui ne serait pas indispensable pour garantir l'approvisionnement de biens essentiels à la population. "On ralentit le moteur productif du pays, mais on ne l'arrête pas", a-t-il déclaré, évoquant une "décision pas facile".

Ce bilan est effroyable: dans le monde d'avant la pandémie, un peu moins de 1 800 Italiens mouraient chaque jour.

Les autorités lombardes ont réclamé au chef du gouvernement Giuseppe Conte de prendre des "mesures plus coercitives" et d'imposer de "nouvelles restrictions" plus sévères que l'interdiction de rassemblement et les strictes limitations des déplacements en vigueur depuis le 10 mars.

L'épidémie de coronavirus ne montre aucun signe de ralentissement en Lombardie où l'armée a été invitée à se déployer pour faire respecter les mesures de confinement, a déclaré vendredi le président de son exécutif régional. Les marchés en plein air, les chantiers et la quasi-totalité des bureaux ont été fermé. Aucune activité physique ne sera plus autorisée à l'extérieur, même individuellement.

Cuba a dépêché en Italie une équipe de 52 médecins et infirmiers, dont certains forts d'avoir combattu la fièvre Ebola en Afrique, pour aider le pays européen le plus meurtri dans sa lutte contre le Covid-19. Avec des revenus de 6,3 milliards de dollars en 2018, l'exportation de services médicaux, en plus du tourisme, est l'un des moteurs de l'économie cubaine, selon les chiffres officiels.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL