L'UE annonce une suspension inédite des règles de discipline budgétaire — Coronavirus

Xavier Trudeau
Mars 23, 2020

La Commission européenne est passée à la vitesse supérieure en autorisant les gouvernements européens à déroger aux règles de discipline budgétaire afin qu'ils puissent dégager le plus de moyens possible pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

"Aujourd'hui, c'est nouveau, et cela n'a jamais été fait auparavant, nous déclenchons la clause dérogatoire générale".

L'exécutif européen continue également à travailler pour permettre l'assouplissement des règles communautaires sur les déficits budgétaire et d'endettement public définies par le Pacte de stabilité et de croissance.

Interrogé sur l'émission conjointe de dettes spéciales pour la zone euro que certains appellent "coronabonds", Ursula von der Leyen a déclaré: "Nous examinons tout - tout ce qui est utile dans cette crise sera utilisé". Parmi les obligations que les Etats membres n'auront plus à respecter figure la fameuse règle imposant que leur déficit public reste inférieur à 3% de leur produit intérieur brut (PIB).

Une récession sévère menace l'économie mondiale, et l'UE est décidée à intervenir. Ursula von der Leyen a félicité la décision prise jeudi par la Banque centrale européenne de lancer un plan de 750 milliards d'euros pour soutenir la zone euro: "Cela ajoute à la puissance de feu dont nous avons besoin en Europe pour soutenir l'économie".

Face à la crise sanitaire, politique et économique liée à l'épidémie de Covid-19, les instances et les différents pays membres de l'Union européenne se mobilisent. Elle a notamment cité la mise à disposition par Bruxelles de 37 milliards d'euros, une somme provenant de la réorientation de 8 milliards de fonds existants, qui doivent permettre d'en lever 29.

La présidente de la Commission européenne n'a pas exclu la création d'"obligations corona", comme le demande l'Italie, lors d'une interview à la radio allemande Deutschlandfunk.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL