"On peut détruire un pays en le fermant" — Trump

Evrard Martin
Mars 26, 2020

"Plus cela prendra de temps, plus il sera difficile de redémarrer l'économie".

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, émissaire de la Maison Blanche sur ce dossier, orchestrait encore mardi les tractations.

Les sénateurs républicains, démocrates et la Maison Blanche négocient depuis vendredi sur ce qui devrait être les plus vastes mesures de relance jamais approuvées en une seule fois par le Congrès. S'appuyant sur l'avis de nombreux experts, la presse américaine estime, elle, qu'il est trop tôt pour encourager les Américains à retourner au travail, dans un pays où le nombre des décès croît rapidement.

"Votez sur ce maudit texte".

"Ces remarques marquent un incroyable retour à la position initiale de Donald Trump, qui avait d'abord cherché à minimiser à plusieurs reprises la menace, assimilant le Covid-19 à une grippe", note Mother Jones.

Dimanche, puis lundi, les sénateurs démocrates ont rejeté des motions qui auraient permis un vote rapide sur le plan de relance, arguant que ce dernier était encore en négociations.

Ils auraient pris les cachets de chlore car ils avaient "très peur" de tomber malade.

Les mesures incluent des aides directes versées aux Américains, des prêts pour les petites entreprises et pour les poids lourds de l'économie, dont le secteur aérien, ainsi que davantage de moyens pour les hôpitaux américains, a-t-il énuméré.

Le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, a affirmé, dans la matinée également, que les derniers obstacles à l'accord pourraient être surmontés "dans les prochaines heures".

"Il y avait des choses terribles là-dedans", a-t-il déclaré sur Fox News en évoquant des éoliennes.

Mme Pelosi a reconnu que son parti aimerait notamment limiter les émissions de gaz à effet de serre des compagnies aériennes "si nous leur donnons des milliards de dollars". Il n'existe, pour le moment, aucun médicament approuvé pour prévenir ou traiter ce mal. Si les médicaments sont pris sans aucun avantage clair qui est prouvé par la science, "ils ont le potentiel de faire beaucoup de mal", a déclaré le Dr Ben Singer, spécialiste des soins pulmonaires et des soins intensifs au Northwestern Memorial Hospital de Chicago.

La pandémie touche aussi le Congrès, avec trois parlementaires testés positifs au coronavirus et au moins une dizaine en isolement volontaire. Le nouveau coronavirus a entraîné la mort de 600 personnes, avec près de 50'000 cas officiellement déclarés, selon le comptage de l'université John Hopkins.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL