Patrick Lefévère (Deceuninck-Quick Step) inquiet d'une annulation

Solenn Plantier
Mars 23, 2020

Le manager de l'équipe Deceuninck Quick Step, Patrick Lefevere de Deceuninck-Quick, s'inquiète pour ses coureurs et son personnel à cause du coronavirus. Lui qui est dans le milieu depuis des décennies a vécu plusieurs situations difficiles, mais celle-ci est inédite et l'effraie: "Ce que je lis m'inquiète. Davide Bramati et Davide Ballerini vivent à Bergame, la ville la plus touchée d'Europe", a déclaré Lefevere. En cyclisme, toutes les courses ont été annulées jusqu'à fin avril et de nombreuses prévues en mai se retirent déjà du calendrier.

Je me rends compte que le cyclisme dans cette grande histoire n'est qu'une note en bas de page, mais je suis le manager d'une équipe cycliste, donc je suis inquiet aussi. "Il serait naïf de penser que l'impact économique de la crise du coronavirus n'impact pas aussi le cyclisme". "Les classiques de printemps, le moment le plus important de la saison pour mon équipe, sont à conjuguer au passé". Chez Quick-Step, on a un grand historique, mais Deceuninck n'est là que depuis deux ans. "Nous avons gagné 83 courses jusqu'à présent, alors j'espère qu'ils y penseront aussi".

Mais ce qui préoccupe le plus Lefevere, c'est la potentielle annulation du Tour de France. Que faire si le Tour est annulé? Ce serait un désastre total mais il serait stupide de ne pas envisager cette option. Selon moi, il faut toujours penser au meilleur scénario et au pire scénario. Dans le premier cas, nous reprendrions la compétition en juin et, dans la pire, la saison est déjà terminée, résume le patron de l'équipe Deceuninck-Quick Step. Je dois être pessimiste, mais qui aurait prédit il y a trois semaines que la moitié de l'Europe serait soudainement assignée à résidence?

"Les organisateurs de ASO peuvent prendre un tel coup, les équipes ne le peuvent pas". Sans Tour de France, le modèle entier du cyclisme peut s'effondrer, a indiqué le technicien dans une colonne pour le journal néerlandais Het Nieuwsblad.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL