Pourquoi Macron s'entoure de plus en plus de scientifiques — Coronavirus

Evrard Martin
Mars 26, 2020

Formé de 12 chercheurs et médecins, le Comité analyse, recherche et expertise (Care) est chargé de conseiller le gouvernement sur les traitements, les tests et "l'opportunité d'une stratégie numérique" de suivi, via la géolocalisation, des personnes infectées. Le Covid-19 a fait 860 morts en France depuis le début de l'épidémie, dont cinq médecins, et 2 082 patients étaient lundi soir en réanimation, selon un dernier bilan. Cet essai est fait dans les règles de l'art. "Soyons patients ", dit-elle.

Françoise Barré-Sinoussi: présidente. Virologiste, Prix Nobel, Institut Pasteur/Inserm. Chef de service du département d'oncologie médicale à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris). Dix autres experts travaillent à ses côtés, dont deux infectiologues: Yazdan Yazdanpanah (hôpital Bichat, Paris), et Denis Malvy (groupe hospitalier Pellegrin, Bordeaux). Trois membres ne sont pas médecins: le mathématicien Simon Cauchemez (Institut Pasteur), spécialiste des modélisations des épidémies, Daniel Benamouzig (Institut de santé publique), sociologue, et Laëtitia Atlani-Duault (Institut de recherche pour le développement), qui coordonne le programme scientifique "Changements globaux et risques infectieux émergents". Difficile de ne pas y voir une réponse à la polémique autour du traitement du Covid-19 par la chloroquine proposé par le scientifique marseillais, et membre peu actif du CS, Didier Raoult.

- Franck Molina: chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Directeur de l'UMR Sys2Diag à Montpellier.

Dominique Valeyre: professeur de pneumologie à l'hôpital Avicenne à Bobigny.

Bertrand Thirion: chercheur à l'Inria.

Sylviane Muller: chercheuse au CNRS. Découvreuse d'un traitement du lupus, récompensée par la Médaille de l'innovation du CNRS. Anthropologue, expert auprès de l'ONU, spécialiste de la gestion des crises, de l'aide humanitaire. Ancienne directrice-adjointe de l'OMS. Spécialiste de la maladie de Lyme.

Christophe Junot: chef du département médicaments et technologies pour la santé du CEA.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL