Sibeth Ndiaye indique que la prolongation du confinement est "probable" (Vidéo) — Coronavirus

Pierre Vaugeois
Mars 21, 2020

Elle insiste: "Je pense que c'est assez probable que nous soyons obligés de prolonger le confinement, c'est quelque chose d'assez simple".

S'exprimant sur les chaînes BFMTV et RMC, Mme Ndiaye a estimé en outre que la prolongation du confinement au-delà de 15 jours était "assez probable", rejoignant ainsi les propos de la directrice générale de l'agence sanitaire Santé publique France, qui avait estimé la veille que la prolongation des mesures de confinement sera "très vraisemblablement nécessaire". Toutefois, la mise en place d'un couvre feu n'est "pour l'instant pas envisagée", a-t-elle déclaré. Le déclic s'est fait chez une grande majorité de nos concitoyens mais on voit encore des comportements irresponsables.

S'adressant aux Français, Sibeth Ndiaye a appelé à un respect des consignes: " Plus vous respecterez les règles du confinement, moins on y restera longtemps ".

Avec le Premier ministre Edouard Philippe et les principaux ministres concernés, le président devrait notamment faire le point, au ministère de l'Intérieur, sur la mise en œuvre des mesures de restriction de circulation qu'il a annoncées lundi.

Sur France Info ce vendredi matin, le professeur Yazdan Yazanpanah est, lui aussi, allé dans le sens d'une prolongation du confinement.

Lorsque le nouveau coronavirus a commencé à se propager dans l'Hexagone, le gouvernement a réquisitionné "les quatre usines en France qui étaient habilitées à fabriquer des masques chirurgicaux" et qui "sont capables de produire entre huit et six millions de masques par semaine". " Quand il [le président de la République] a indiqué que nous rentrions en confinement, il a dit 12 jours au moins, nous savons que c'est une période minimale". Celui-ci aurait en 2011 estimé que le pays n'avait "plus besoin de stock de cette nature". Cela dépendendra un peu de la courbe d'épidémie, du nombre de nouveaux cas qu'on va avoir (.). Il sera examiné dès vendredi par l'Assemblée nationale. Dans le cas contraire, députés et sénateurs devront trouver un terrain d'entente en commission mixte paritaire.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL