Un chauffeur d'autobus déclaré positif — STM

Xavier Trudeau
Mars 29, 2020

En pleine pandémie, des employés de la Société de transport de Montréal (STM) sont payés pour faire l'entretien de véhicules qui ne sont même pas en circulation, dénonce leur syndicat.

Selon le Syndicat du transport de Montréal, la STM profite de la forte baisse d'achalandage dans les autobus et les métros pour envoyer travailler son personnel sur l'entretien du réseau.

Or, cette tâche n'est pas considérée comme un service essentiel, et ces employés devraient plutôt être renvoyés à la maison, clame le syndicat.

La STM a réagi samedi aux attaques du syndicat.

La STM ne dévoile pas sur quel (s) trajet (s) travaillait ce chauffeur.

La STM a pris des mesures importantes pour protéger ses chauffeurs d'autobus: l'embarquement des passagers se fait par la porte arrière et l'avant du bus est bloqué.

Toujours par communiqué, la STM s'est engagée à relever les mesures d'hygiène dans les lieux fréquentés par ses employés.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL