Un homme meurt après avoir ingéré du phosphate de chloroquine — Coronavirus

Evrard Martin
Mars 24, 2020

"Depuis plusieurs jours, on voyait circuler beaucoup de messages sur les réseaux sociaux vantant les effets de la chloroquine pour soigner le coronavirus et il nous est revenu que le médicament n'était plus disponible dans plusieurs quartiers de Lagos", a expliqué à l'AFP Ore Awokoya, conseillère à la Santé du gouverneur de Lagos.

Des patients empoisonnés à la chloroquine, un antipaludéen actuellement testé comme traitement possible au nouveau coronavirus, ont été admis dans deux hôpitaux de Lagos, la capitale économique du Nigeria, a-t-on appris auprès des autorités. Ce serait un don du ciel si cela marchait. Cela changerait vraiment la donne. "Nous verrons", a déclaré le président américain lors de son point presse quotidien.

La chloroquine est un traitement recommandé dans les zones infestées par le parasite du paludisme, transmis par les moustiques.

"En France, le Haut conseil de santé publique a statué lundi que la chloroquine pourrait être administrée aux malades souffrant de " formes graves " du Covid-19, mais ne devait pas être utilisée pour des formes " moins sévères", selon le ministre de la Santé Olivier Véran. En Arizona cette fois-ci, un autre homme est mort après avoir ingéré du phosphate de chloroquine. "M. Trump sait que c'était pratiquement comme un remède", a-t-elle expliqué.

Suite à sa prise de parole, le président a relayé sur Twitter un article consacré à un homme, en Floride, qui assure que la chloroquine lui a "sauvé la vie". Je l'ai vu sur l'étagère et je me suis dit, "tiens ce ne serait pas ce dont ils parlent à la télé?"

"J'ai commencé à vomir, poursuit la femme sur NBC News". Ne croyez rien de ce que le président ou son équipe disent, ils ne savent pas de quoi ils parlent.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL