Un médecin hospitalier décède dans l'Oise, le premier annoncé en France — Coronavirus

Claudine Rigal
Mars 23, 2020

Il avait soigné les premiers cas détectés en France.

On ne sait pas encore si Jean-Jacques Razafindranazy était porteur du virus à son retour de vacances ou s'il l'a contracté lors de soins prodigués à l'hôpital de Compiègne où il était médecin urgentiste. Âgé de 68 ans, le docteur Razafindranazy exerçait dans l'Oise depuis "quatre ou cinq ans", explique-t-on au Parisien.

Dans message publié dans la nuit de samedi à dimanche sur Facebook, le fils du médecin décédé lui a rendu hommage: " Passionné par son travail, il n'a pas pris sa retraite.

" J'ai été informé hier [samedi] soir du décès d'un médecin hospitalier, c'est à ma connaissance (...) la première situation qui a frappé un médecin hospitalier", a déclaré Olivier Véran au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

Suite à ce décès, Philippe Marini, maire LR de Compiègne et président du conseil de surveillance du centre hospitalier lance cet appel: " Compiègne perd un grand médecin, un homme respecté et apprécié de son équipe. Placée en quarantaine chez elle, elle n'avait pas pu se rendre à l'hôpital avec son mari. "Ils payent un très lourd tribut", a-t-il précisé.

Sur Facebook, ce fils éploré rend hommage de façon poignante à son père, "ce héros" qui laisse derrière lui "une famille qui ne l'oubliera pas".

" La maladie est extrêmement grave et ne doit pas être pris à la légère". Il revenait de Madagascar d'où il était origine " en pleine forme, mais le covid-19 était plus fort ".

Il était tombé malade il y a quelques semaines. Sa femme, qui exerce comme médecin généraliste, avait elle aussi présenté des symptômes, relève France 3 Hauts-de-France.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL