Vaccin contre le coronavirus: premier essai clinique en cours aux Etats-Unis

Evrard Martin
Mars 19, 2020

Dans un communiqué, le NIAID précise bien qu'il s'agit de la première phase d'essai clinique pour évaluer un vaccin expérimental contre la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19). Et ce, en raison de la nécessité de mener des études supplémentaires et de surmonter les obstacles réglementaires.

Les premiers essais de vaccin contre le coronavirus (Covid-19) ont démarré lundi 16 mars à l'institut Kaiser Permanente de Seattle, au nord-ouest des États-Unis.

C'est la start-up Moderna Therapeutics, fondée en 2011, qui à l'origine de ce précieux sérum.

Les essais réalisés à Seattle doivent déterminer l'efficacité de différentes doses de mRNA-1273 par injection intramusculaire.

C'est le cas notamment du vaccin dit à ADN ou ARN. Les chercheurs ont en effet utilisé un segment de code génétique copié du virus, issu des pics se trouvant autour de ce dernier, et lui permettant de s'accrocher aux cellules qu'il infecte.

Ce vaccin a été développé par des scientifiques des instituts de santé américains et de l'entreprise de biotechnologies Moderna. Les chercheurs espèrent que l'expression de cette protéine produira une réponse immunitaire importante chez le patient.

Un vaccin expérimental pour bientôt, c'est ce que promet la société CureVac. Cette technologie est déjà à la base de leur vaccin antigrippe, et a fait preuve d'une protection partielle contre le SRAS sur des animaux. Un espoir qui nécessite encore plusieurs mois au moins de recherche avant validation. Fin janvier 2020, elle a annoncé un partenariat avec la CEPI pour développer son vaccin contre le SARS-CoV-2.

Si l'essai est concluant, il faudra tout de même attendre entre 12 et 18 mois avant que le vaccin ne puisse être déployé à grande échelle. Le ministre de l'Intérieur, Horst Seehofer, a confirmé dimanche soir la véracité d'informations publiées le même jour par le quotidien allemand Die Welt sur une tentative du président américain, Donald Trump, de faire main basse sur le laboratoire allemand en lui proposant une très grosse somme d'argent. Mais il a été prometteur dans le traitement de patients atteints du coronavirus en Chine, selon des médecins, et a été utilisé pour aider à soigner deux patients aux Etats-Unis et en France. C'est ce qu' a déclaré le directeur du NIAID, l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses Anthony Fauci, au Wall Street Journal. Le vaccin ne devrait pas avoir de conséquences sur la santé dans la mesure où ils ne sont pas porteurs du Covid-19.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL