Wall Street termine en baisse, sa pire semaine depuis 2008

Xavier Trudeau
Mars 21, 2020

Les craintes d'une récession ne faiblissent pas à Wall Street, qui a connu sa pire semaine depuis la crise financière de 2008. Le Dow Jones a perdu 4,55% ce vendredi et 17,3% sur la semaine pour terminer à 19.173,98 points.

Le Nasdaq Composite cédait 0,8% à 6.933,576 points à l'ouverture. Le S&P 500 a baissé de 4,34% à 2.304,92 points, soit de 15% sur la semaine.

Après un début de séance hésitant, les indices ont d'abord perdu du terrain quand le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a décrété l'arrêt de toutes les activités non essentielles, moins de 24 heures après des décisions similaires en Californie.

Ils ont creusé leurs pertes pendant une conférence de presse donnée à la Maison-Blanche au cours de laquelle l'administration de Donald Trump a notamment annoncé la fermeture de la frontière entre les États-Unis et le Mexique pour tous les voyages non-essentiels.

Ils ont enfin piqué du nez en toute fin de séance alors que les prix du pétrole dégringolaient de nouveau, le baril de WTI perdant finalement 11 % à New York.

La semaine a été compliquée pour les investisseurs, qui, face à une épidémie sans précédent, peinent à en évaluer les conséquences économiques.

" Les temps sont difficiles sur les marchés financiers".

La BCE a décidé de muscler son plan d'achat d'obligations en lançant un programme supplémentaire de 750 milliards d'euros à l'issue d'une réunion imprévue mercredi soir et de son côté la Réserve fédérale américaine a annoncé un troisième programme d'urgence en deux jours destiné cette fois à préserver les fonds de placement sur le marché monétaire.

Gouvernements et banques centrales multiplient pourtant les initiatives pour tenter d'atténuer le choc.

" La Fed a sorti toute son artillerie et ce faisant a empêché que le marché obligataire, le plus important, ne soit complètement gelé", souligne Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL