Altice (BFMTV, RMC…) ouvre le bal des plans sociaux — CRISE

Solenn Plantier
Mai 20, 2020

"Les licenciements contraints n'interviendraient que si le nombre de volontaires était insuffisant", ajoute le groupe Altice, maison-mère de l'opérateur télécoms SFR, détenue par le milliardaire Patrick Drahi. Le nombre d'intermittents, pigistes et consultants sera divisé par deux. " Notre objectif sera de limiter autant que possible l'impact sur les postes en CDI et de poursuivre l'excellence éditoriale..."

Si les audiences télé, et notamment celles de l'information, ont engrangé des records pendant la crise, les recettes publicitaires n'ont pas suivi et leur écroulement risque d'être durable, prévient le groupe.

Dans un contexte difficile pour l'audiovisuel et aggravé par la crise sanitaire, le groupe, qui propose un bouquet de chaînes sportives sur abonnement, va aussi réduire la voilure dans ce domaine avec "l'arrêt progressif des compétitions sportives notamment d'athlétisme, d'équitation et de tennis ".

Alors que le secteur publicitaire s'attend à perdre quasiment un quart de sa valeur cette année, NextRadioTV entend aussi économiser sur le sport.

Le groupe NextRadioTV, qui emploie plus de 1.600 personnes (ETP), souligne que ses effectifs ont augmenté de plus de 50 % ces six dernières années.

L'arrêt de RMC Sport News est confirmé et le bouquet RMC Sport ne diffusera plus ni athlétisme, ni équitation, ni tennis. " Le marché des droits et de la Pay TV, imprévisible et inflationniste, impose de revoir rapidement et largement l'organisation de nos structures de Pay TV ", souligne-t-il. Depuis la pandémie du Covid-19, la chaîne ne peut évidemment plus diffuser d'évènements en direct se contentant de rediffusions.

"Rien qu'en 2019, Altice TV, qui coiffe les chaînes de sport, mais également le cinéma et les séries (le groupe avait signé à prix d'or des contrats de distribution avec Discovery et NBCUniversal), a enregistré une perte de 600 millions d'euros", note Le Monde.

Cette dernière, dont l'ambition était d'investir dans la création française et européenne, n'a pas pu trouver de partenaire pour exister dans ce milieu hautement concurrentiel dominé par les plateformes type Netflix.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL