Brussels Airlines: reprise des vols à partir du 15 juin

Xavier Trudeau
Mai 16, 2020

Son "plan de redressement", présenté dans la matinée prévoit "une réduction de la flotte" de 54 à 38 avions, soit une baisse de 30%.

Le gouvernement belge étudie une éventuelle aide d'État de 290 millions d'euros demandée par Brussels Airlines, à condition que la compagnie aérienne continue à utiliser le hub de Brussels Airport. Dieter Vranckx, PDG de Brussels Airlines, a justifié sa décision par la "crise sans précédent" traversée par le secteur depuis que la pandémie a frappé l'Europe de plein fouet en mars.

"On ne veut pas signer un chèque blanc" à la direction, a réagi Didier Lebbe, du syndicat CNE sur la RTBF, demandant du temps pour "digérer" ces annonces.

La compagnie Brussels Airlines, frappée de plein fouet comme tout le secteur aérien par la crise du coronavirus, a annoncé jeudi la reprise d'une partie de ses vols à partir du 15 juin, dans un communiqué.

La compagnie, filiale du groupe allemand Lufthansa, a affirmé perdre depuis lors un million d'euros par jour.

Brussels Airlines a annoncé mardi 12 mai une restructuration majeure de son activité, notamment des suppressions d'emplois qui pourraient toucher 1 000 employés, une réduction de la taille de la flotte et un réseau de destinations plus restreint.

"Il est nécessaire qu'un plan d'avenir crédible soit mis sur la table (.) On ne veut pas d'un simple scénario de liquidation, il faut aussi qu'il y ait des investissements", a-t-il ajouté.

Brussels Airlines a déclaré que des discussions étaient en cours avec le gouvernement belge et Lufthansa concernant un soutien financier à la fois pour surmonter la crise et pour couvrir les coûts de restructuration.

Lufthansa est entrée au capital en 2009 et, depuis janvier 2017, la SN Airholding qui chapeaute Brussels Airlines est détenue à 100% par la Deutsche Lufthansa AG.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL