Coronavirus : 20,5 millions d'emplois détruits aux Etats-Unis en avril

Xavier Trudeau
Mai 9, 2020

Selon les derniers chiffres, plus de 75 000 personnes sont décédées du coronavirus aux États-Unis.

"Notre économie est désormais sous assistance vitale", a déclaré Erica Groshen, ancienne commissaire du Bureau of Labor Statistics du Département du travail. Le rapport du Département du travail a offert une lueur d'espoir, estimant qu'environ 90% des pertes d'emplois liées à Covid-19 étaient temporaires et que ces postes seraient à nouveau pourvus une fois que les entreprises pourraient enfin rouvrir. Une série record de croissance de l'emploi datant d'octobre 2010 a pris fin en mars. L'emploi a fortement chuté dans tous les principaux secteurs industriels, avec des pertes d'emplois particulièrement importantes dans les loisirs et l'hôtellerie, souligne la même source. Des dizaines de milliers de magasins, bars et restaurants ont fermé leurs portes à travers le pays dans le but d'endiguer la propagation du virus, et les entreprises de restauration et de boissons qui restent ouvertes maintiennent un personnel squelette pour servir des plats à emporter.

Ironiquement, l'emploi dans le secteur de la santé a diminué de 1,4 million d'emplois, avec des baisses dans les cabinets de dentistes, de médecins, d'autres professionnels de la santé et les hôpitaux.

Le taux de chômage du mois de mars n'avait que peu augmenté, passant à 4,4 %, car c'est la situation au 12e jour de chaque mois qui est prise en compte pour le calcul, soit avant la mise en place des mesures massives de confinement.

Le BLS a déclaré que le taux de réponse à l'enquête sur les ménages, dont le taux de chômage est dérivé, continue d'être "affecté par les problèmes liés à la pandémie".

Les droits au chômage ont également été temporairement étendus à des personnes qui ne pouvaient auparavant pas y prétendre, comme les travailleurs indépendants. Une personne doit être à la recherche d'un emploi et disponible pour travailler pour être considérée comme chômeur. Les petites (moins de 50 salariés) ont ainsi perdu quelque 6 millions d'emplois, les entreprises de taille moyenne 5,26 millions et les grandes entreprises (plus de 500 employés) 8,96 millions.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 22,647 millions lors de la semaine au 25 avril (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 18,011 millions la semaine précédente. Par ailleurs, le nombre de personnes qui occupent un emploi à temps partiel pour des raisons économiques a presque doublé, et atteint 10,9 millions.

" Les conditions du marché du travail se sont considérablement détériorées et devraient rester mauvaises au cours des prochains mois", a ainsi commenté Rubeela Farooqi, économiste pour HFE, dans une note.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL