Des pylônes TDF incendiés, de nouveaux actes criminels non revendiqués — Isère

Pierre Vaugeois
Mai 18, 2020

La liste des incendies criminels visant des antennes relais, observée en France ces dernières semaines, s'est encore allongée.

Les installations TDF de Seyssinet-Pariset et Jarrie, autour de Grenoble, en Isère, ont été incendiées volontairement tôt lundi 18 mai, rapporte France Bleu Isère - dont l'une des fréquences FM est interrompue dans le bassin grenoblois à la suite de ces dégradations. La diffusion de cette radio a été perturbée localement, de même que celle d'Europe 1. Une patrouille de gendarmerie a constaté dans la nuit que plusieurs départs de feu avaient touché les locaux techniques situés à la base de l'antenne de Jarrie. La panne concerne tous les opérateurs de téléphonie dans le secteur.

On ignore encore si les faits ont été commis successivement par la même équipe ou par plusieurs, selon le parquet.

Ces faits n'ont pas été revendiqués.

La piste privilégiée est "plutôt celle de l'ultra-gauche" mais une action du mouvement complotiste rendant responsable de la propagation du coronavirus la nouvelle technologie sans fil 5G "n'est pas exclue", a relevé le procureur. La section de recherches de la gendarmerie de Grenoble, ainsi que les brigades de Grenoble et de La Mure sont co-saisies de l'enquête. Ces incendies sont attribués à la mouvance anarchiste, sans preuve ni aboutissement d'enquête pour l'instant.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL