Du soleil contre "la tempête"

Evrard Martin
Mai 28, 2020

La vitamine D nous vient du soleil. C'est la question que pose l'Académie nationale de médecine qui propose de considérer la vitamine D comme un apport supplémentaire dans la stratégie thérapeutique pour lutter contre la Covid-19.

Une récente étude parue dans Irish Medical Journal intitulée " Optimisation of vitamin D status impact mortality from SARS -CoV-2", a en effet démontré une corrélation jugée significative entre de faibles taux sériques de vitamine D et la mortalité par Covid-19.

Elle pénètre par la peau puis est transportée dans le foie et le rein avant d'être transformée en "hormone active" qui est "responsable de l'absorption intestinale du calcium et de la santé osseuse" explique l'Académie dans un avis publié vendredi dernier précisant que "la vitamine D a aussi des effets non classiques" et joue un rôle important pour notre système immunitaire en cas de contamination par le nouveau coronavirus. On sait aujourd'hui que la vitamine D module la réponse des globules blancs, en les empêchant de libérer trop de cytokines inflammatoires, un phénomène particulièrement " sensible " dans la maladie COVID-19. De plus, l'analyse ne trouve aucune preuve d'efficacité d'une supplémentation en doses élevées de vitamine D et la prévention et le traitement de COVID-19.

Cependant, ils prennent en compte le confinement lors la pandémie actuelle qui a réduit considérablement, par manque d'exposition à la lumière du soleil, nos capacités naturelles de production de vitamine D.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL