EasyJet visée par une cyberattaque compromettant 9 millions de clients

Xavier Trudeau
Mai 20, 2020

La compagnie aérienne low-cost easyJet a annoncé, mardi 19 mai, avoir été l'objet d'une cyberattaque "hautement sophistiquée" ayant compromis les données personnelles d'environ 9 millions de clients. Elle visait les données personnelles de ses clients, qui ont été consultées, et notamment les informations des cartes bancaires de 2 208 personnes. "Les clients concernés seront contactés dans les prochains jours", promet Easyjet.

EasyJet est parvenue à stopper l'attaque à son système et a, comme le prévoient l'usage et la réglementation, contacté sans attendre l'autorité britannique dédiée à la cybersécurité, équivalent de l'ANSSI en France, le National Cyber Security Centre (NCSC), pour l'informer de l'attaque subie.

"Nous tenons à nous excuser auprès des clients qui ont été touchés par cet incident " a déclaré le directeur général d'EasyJet, Johan Lundgren.

EasyJet recommande aux clients du monde entier d'être " particulièrement vigilants " s'ils reçoivent des e-mails ou des appels venant d'EasyJet: il est possible qu'il s'agisse d'une tentative de phishing.

"L'accès aux données des clients est souvent l'objectif de ces attaques, car la rétention de ces données permet non seulement de garantir le versement rapide d'une rançon à un moment où les entreprises sont soucieuses de réduire leurs coûts, mais peut également fournir des mines d'informations essentielles pour lancer des attaques secondaires", prévient l'expert. British Airways a été condamnée à une amende record de 183,4 millions de livres sterling (225 millions de dollars) l'an dernier par l'ICO en vertu du règlement général européen sur la protection des données (RGPD).

Aujourd'hui, une terrible nouvelle vient frapper de plein fouet EasyJet.

Elle assure qu'elle dispose désormais d'une trésorerie suffisante pour encaisser une immobilisation des avions même si elle devait durer neuf mois, ce qui lui coûterait alors 3 milliards de livres de liquidités.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL