Face à l'ampleur de l'épidémie, la chloroquinine généralisée — Brésil

Claudine Rigal
Mai 21, 2020

Il s'agit du plus haut nombre de décès quotidiens rapporté par le gouvernement depuis le début de la crise sanitaire.

Depuis, le ministère de la Santé n'a pas de ministre, en pleine phase aiguë de la pandémie. Et Jair Bolsonaro a indiqué mardi qu'il prolongeait l'intérim du général Pazuello pour l'instant.

Avec 674 nouveaux décès depuis dimanche, le Brésil déplore désormais officiellement 16 792 morts dus au Covid-19, soit le sixième bilan national au monde. Au total, le virus a tué 17 971 personnes, et 271 628 cas de contamination signalés.

Malgré l'avancée de la pandémie, le président Jair Bolsonaro a attaqué les mesures de confinement prises par des gouverneurs de certains Etats du pays. Il veut remettre l'économie en marche.

"Comme il n'y a pas d'études complètes prouvant les bienfaits de ces molécules pour le traitement de la Covid-19, (.) la décision de les prescrire revient au médecin, avec l'accord du patient", explique le document. Deux jours après les confessions de Donald Trump - le président américain a annoncé lundi qu'il prenait de l'hydroxychloroquine à titre préventif -, le Brésil succombe à son tour au célèbre médicament.

Le jour où le Brésil a franchi pour la première fois le cap des mille morts en 24 heures, il s'est même permis une plaisanterie, affirmant que "les gens de droite prennent de la chloroquine, ceux de gauche de la Tubaina", une boisson gazeuse bon marché.

Le chef de l'Etat a également révélé qu'il gardait en réserve "une petite boîte" de comprimés de chloroquine au cas où sa mère de 93 ans en aurait besoin. Le Brésil, qui compte plus de la moitié des plus de 30 000 décès d'Amérique latine et des Caraïbes a maintenant le troisième plus grand nombre de cas cumulatifs au monde derrière les États-Unis et la Russie, selon les données compilées par l'Université Johns Hopkins. Mais des scientifiques estiment cependant que, faute de tests, les chiffres réels pourraient être jusqu'à 15 fois supérieurs. Il a démissionné vendredi en raison des pressions exercées par le président.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL