Feu vert aux camps de jour et 400 guérisons en Chaudière-Appalaches

Xavier Trudeau
Mai 24, 2020

Il a donc lancé un appel à tous les jeunes pour travailler dans les camps de jour.

Des mesures seront prises pour assurer la sécurité des jeunes, notamment de plus petits groupes. Québec évalue qu'environ le double d'entre eux devront être embauchés pour répondre à la demande.

La Santé publique du Québec a enregistré 82 décès dûs à la Covid-19 au cours des 24 dernières heures.

Un maximum de 10 enfants sera sous la responsabilité d'un moniteur.

"Si jamais il y avait de la transmission, l'impact serait minimal pour les individus", a-t-il expliqué.

Alors que le gouvernement Legault annonce le déconfinement de plusieurs secteurs, le directeur national de la santé publique a servi un avertissement clair aux Québécois qui s'apprêtent à reprendre un semblant de vie normale: "si on se laisse aller, ça va être dur".

Un calendrier de réouverture des activités qui ne sont toujours pas permises est en préparation et sera annoncé "dans les prochains jours", a-t-il conclu.

Les camps de vacances, qui nécessitent un hébergement des enfants, sont quant à eux sur la glace jusqu'à l'été 2021, à l'exception de ceux destinés aux personnes handicapées ou avec des besoins spéciaux, a annoncé Québec par communiqué.

Au sujet d'une potentielle deuxième vague de contamination qui pourrait survenir plus tard cette année, le premier ministre François Legault a d'ailleurs admis que le réseau de la santé n'était pas prêt. "Si on donne tous notre meilleur effort, on va gagner cette bataille", indique également le premier ministre en rappelant l'importance du port du masque dans les lieux publics.

Le défi est double, selon lui, puisque les municipalités doivent rivaliser avec la PCU étudiante.

"On a deux défis devant nous".

"Laval a été l'une des zones les plus touchées durant la crise", a reconnu M. Legault en point de presse.

Questionné sur la situation de la COVID-19 à Laval, où on recense 4894 cas confirmés depuis le début de la pandémie, 472 décès, 114 hospitalisations et 21 personnes aux soins intensifs, le maire Demers s'est dit préoccupé.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL