" "L’ONU optimiste pour l’Afrique, " le continent sera épargné du pire " — Coronavirus

Claudine Rigal
Mai 20, 2020

Le nombre relativement faible de cas de COVID-19 signalés en Afrique à ce jour laisse espérer que le continent sera "épargné du pire" de la pandémie en cours, ont annoncé les Nations Unies dans le récent résumé exécutif concernant l'impact du nouveau coronavirus sur le continent qui a été libéré le 20 mai, rapporte l'agence Sputnik. "L'ouverture de la zone de libre-échange a été reportée et des millions de personnes pourraient basculer dans la pauvreté extrême", a-t-il encore déploré. "Elle aggravera les inégalités de longue date et aggravera la faim, la malnutrition et la vulnérabilité aux maladies", a déclaré António Guterres. "Mais la pandémie menace les progrès accomplis en Afrique", lance-t-il. Plus de 2 900 individus sont morts du coronavirus à travers l'Afrique. "Les pays africains devraient également avoir un accès rapide, égal et abordable à tout vaccin et traitement éventuel, qui doivent être considérés comme des biens publics mondiaux", a-t-il déclaré. Car la pandémie n'en est selon lui "qu'à ses débuts" sur le continent africain, où "les perturbations pourraient s'intensifier rapidement". "Il faut impérativement faire preuve de solidarité mondiale avec l'Afrique - dès aujourd'hui et pour mieux se redresser", a encore plaidé le chef de l'ONU. Dans ses recommandations, Antonio Guterres demande "une mobilisation internationale pour renforcer les systèmes sanitaires en Afrique, maintenir les chaînes d'approvisionnement alimentaire, éviter une crise financière".

Le secrétaire général estime indispensable d'assurer à l'Afrique "plus de 200 milliards de dollars de soutien additionnel de la communauté internationale".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL