La chanteuse Rokia Traoré, demandée par la Belgique, s'est enfuie de France

Pierre Vaugeois
Mai 19, 2020

"C'est une mère aux abois qui a peur qu'on lui arrache son enfant, c'est pour ça qu'elle est partie au Mali, où elle habite", a expliqué à l'AFP Me Kenneth Feliho. "La quête de justice continue", indiquait déjà la chanteuse dans un message posté mardi sur son compte Facebook non sans indiquer dans un autre post qu'elle n'est pas " une terroriste ". Elle avait été arrêtée en France en mars dernier sur base d'un mandat d'arrêt européen délivré par la Belgique dans une affaire de garde parentale l'opposant à son ex-compagnon Jan Goossens (ex-directeur du KVS à Bruxelles et du Festival de Marseille).

Rokia Traoré aurait pris la fuite vers le Mali en bénéficiant d'un vol privé derrière l'organisation duquel plane l'ombre d'une assistance malienne.

La chanteuse franco-malienne Rokia Traoréa quitté la France en dépit de son interdiction de quitter le territoire français. "Elle a regagné le Mali en violation d'une interdiction émise par la justice française qui devait la remettre à la Belgique dans le cadre d'une procédureliée à la garde de sa fille, a indiqué dimanche 17 mai son avocat".

En mars, Mme Traoré avait été détenue à Paris après un mandat d'arrêt émis par les autorités belge pour enlèvement d'enfant.

Rokia Traoré, chanteuse et guitariste, est aussi connue pour son engagement en faveur des réfugiés et pour avoir été nommée en 2016 ambassadrice de bonne volonté par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL