La date de retour des vols d'Air France dans pays — Mauritanie

Xavier Trudeau
Mai 16, 2020

Ngalle Bibehe fait savoir que les avions de Air France atterriront au Cameroun à une fréquence hebdomadaire pour la période allant du 4 au 30 Juin 2020 (une erreur s'est glissée dans la lettre, qui parle plutôt du 4 mai au 30 juin 2020).

"Clubic vous propose un nouveau numéro de 90" ou presque pour vous aider à comprendre l'ampleur de la crise subie par le secteur aérien et les solutions éventuelles qui contribueront à le maintenir en vol.

Mais toutes les destinations africaines ne redécolleront pas immédiatement. Pour le Maroc il sera possible également de réserver, Air France prévoyant quatre vols quotidiens aller-retour Paris-Casablanca à partir de la même date tout comme pour la capitale tunisienne Tunis, qui devrait être desservie à égales fréquences.

Le Togo a interdit son aéroport aux vols en provenance des pays à risque le 11 mars puis étendu la mesure à tous les pays à partir du 20 mars.

Cependant, Air France déploie le calendrier de ses vols commerciaux vers l'Afrique alors que les frontières aériennes sont encore fermées dans l'espace francophone. Mais aussi sur Lomé (Togo), avec escale à Niamey (Niger).

Le programme d'Air France, sur le moyen-courrier, s'inscrit légèrement en hausse par rapport aux précédents semaines, avec des vols depuis Paris CDG sur Amsterdam, Athènes, Barcelone, Berlin, Dublin, Édimbourg, Francfort, Genève, Lisbonne, Londres, Madrid, Manchester, Munich, Rome, Stockholm et Zurich. Ce 16 mai 2020, débuteront égalent les départs sur Abidjan, avec escale à Bamako au Mali (4 vols par semaine), ainsi que les vols sur Brazzaville au Congo qui feront escale à Kinshasa en RDC (4 départs par semaine). Les vols en direction de Kinshassa via Bazzaville, sont annoncés, eux, pour le 19 juin 2020.

Les vols directs sur Djibouti, reprennent quant à eux, le 19 juin (avec 1 vol par semaine).

DIG/ Suspendus depuis le 21 mars 2020, les vols commerciaux d'Air France à destination de Libreville (7 vols par semaine) devront attendre l'autorisation officielle du gouvernement. Jusqu'ici, le transporteur desservait l'aéroport international Léon Mba sept fois par semaine, à raison de 130 000 passagers par an au départ de Paris. Nous ne sommes plus à l'époque phare de la Françafrique, mais la méthode est pour le moins étonnante: la compagnie aérienne a en effet pris la décision de façon unilatérale avant de demander les autorisations nécessaires.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL