La série "Esprits Criminels" dans le viseur de la justice — Harcèlement sexuel

Pierre Vaugeois
Mai 28, 2020

Diffusée aux Etats-Unis sur la chaîne CBS, et en France sur TF1, "Esprits Criminels" a tiré sa révérence en février dernier après 324 épisodes, minée par des audiences en déclin, trois ans après le départ retentissant de sa vedette, l'acteur Thomas Gibson, suite à une violente altercation avec l'un des producteurs.

La Californie a porté plainte contre Disney et la chaîne américaine CBS, qu'elle accuse d'avoir fermé les yeux sur 14 ans de harcèlement sexuel sur le tournage de la série policière "Esprits criminels", ont annoncé ce mardi des responsables. L'homme incriminé dans cette affaire aurait ainsi " procédé à des attouchements sur des hommes membres de l'équipe et aurait pris des mesures de représailles contre ceux qui ont refusé ses avances ", comme l'écrit BFMTV.

En octobre 2018, Variety dévoilait un rapport qui rassemblait les témoignages de 19 anciens membres de la production de la série, qui révélaient que Greg St. Johns, directeur de la photographie d'Esprits Criminels, les aurait touchés de manière inappropriée pendant des années. " La plainte assure que l'équipe de production exécutive était au courant de ce comportement illégal et le tolérait, et qu'elle a licencié une dizaine d'hommes qui ont résisté au harcèlement de St. Johns ", détaille le communiqué du département qui s'occupe des pratiques de travail équitables pour l'État en question. Le directeur de la photographie a finalement été écarté en 2018 lorsque les accusations à son encontre ont été dévoilées par le magazine "Variety". Ils auraient ensuite été sanctionnés quand ils osaient se plaindre de son comportement. La chaîne CBS n'a de son côté toujours pas réagi. D'ailleurs, l'enquête du département californien a débuté en mars 2019 et le pôle cherche désormais à obtenir une indemnisation pour dommages et intérêts pour les victimes présumées de ce directeur de la photographie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL