L'acteur Michel Piccoli est décédé à l'âge de 94 ans

Pierre Vaugeois
Mai 18, 2020

D'une remarquable longévité, sa carrière est indissociable des films de Luis Buñuel et de Claude Sautet. Michel Piccoli est décédé ce 18 mai, à 94 ans.

Après une longue et riche carrière de comédien, celui qui est considéré comme l'un des derniers géants du 7ème art français, s'est éteint le 12 mai dernier des suites d'un accident cérébral, a indiqué sa famille dans un communiqué relayé par les médias de l'Hexagone.

Nous reviendrons sur l'ensemble de sa carrière plus tard dans la journée.

En 2011, dans le "Habemus Papam" de Nanni Moretti, il incarne un évêque en plein doute existentiel au moment de sa nomination papale.

Après des débuts au théâtre, on le remarque dans les années 1950 chez Renoir (French Cancan), Pierre Chenal (La Bête à l'affut, Rafles sur la ville) avant qu'il ne s'impose définitivement la décennie suivante.

Révélé par Le Mépris de Godard (1963) où il forme un couple de légende avec Brigitte Bardot, Michel Piccoli a promené son physique de séducteur aux sourcils broussailleux dans plus de 150 films, rappelle l'AFP. L'histoire durera 11 ans. Il y invente des personnages où, derrière une apparente quiétude, se cache le vertige de la folie. Il travaille avec le jeune cinéma français, comme Jacques Doillon (La Fille prodigue en 1985), Leos Carax (Mauvais sang en 1986), n'hésitant pas à casser son image bienveillante avec des rôles provocateurs ou antipathiques, avant de s'essayer lui-même à la réalisation.

C'est son rôle dans "La Grande Bouffe" de Marco Ferreri qui marquera l'un des plus gros scandales du festival de Cannes, en 1973, en est la preuve.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL