M$ pour déployer internet à haut débit en région

Xavier Trudeau
Mai 24, 2020

Un peu plus de 4 200 nouveaux foyers de la Chaudière-Appalaches auront bientôt accès à internet haute vitesse. Il constitue le premier volet d'un plan de déploiement ayant pour objectif de fournir un accès à des services Internet à haut débit à tous les foyers, entreprises et organismes situés dans l'ensemble des régions du Québec.

Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd'hui la réalisation de 66 projets à travers la province via une enveloppe de 150 M$.

C'est le ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, Pierre Fitzgibbon, qui en a fait l'annonce jeudi en compagnie du député d'Orford et adjoint parlementaire du ministre de l'Économie et de l'Innovation (volets économie et Internet haute vitesse), Gilles Bélanger.

Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, André Lamontagne, informe que des projets, touchant 3950 foyers au Centre-du-Québec, ont été retenus au terme de l'appel de projets Régions branchées.

Cette initiative vise à appuyer l'implantation d'infrastructures de télécommunications dans les zones partiellement desservies.

Les deux autres volets de ce plan de déploiement sont l'appui du gouvernement du Québec aux promoteurs de projets déposés dans le cadre de l'appel de projets du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), lequel se terminera le 1er juin prochain et l'appel de projets réalisé conjointement par le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral qui sera lancé au cours de l'été. "Il va sans dire que les projets retenus ont le potentiel de donner un nouveau souffle à toute la région du Bas-Saint-Laurent en contribuant à son rayonnement et à son attractivité", a commenté par voie de communiqué la ministre du Développement économique régional, Marie-Eve Proulx. La pandémie que nous vivons actuellement et l'isolement social qui en découle illustrent encore plus l'importance de prioriser ce grand chantier collectif. Offrir l'accès à un service Internet haut débit performant à l'ensemble de la population prend tout son sens lorsque les Québécois en dépendent pour travailler de la maison, obtenir des services de télésanté, poursuivre leurs études ou même faire leur épicerie.

"Nos régions, qui sont des endroits tout aussi dynamiques et attrayants que les milieux urbains, doivent prendre part à la transition vers une économie numérique".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL