Quels sont les principaux symptômes du coronavirus COVID-19 en Europe ?

Evrard Martin
Mai 15, 2020

Ces recherches, menées par la Fédération internationale des sociétés d'ORL (IFOS) sur plus de 1.400 patients européens atteints d'une forme légère à modérée de Covid-19, révèlent que les symptômes les plus répandus ne sont pas forcément ceux auxquels on pense en premier. Début avril, une première étude parue dans Eur Arch Otorhinolaryngol révélait que sur417 patients avec une forme non sévère de Covid-19 confirmée par un test PCR, 86% ont présenté des troubles partiels ou complets de l'odorat et 88% des troubles partiels ou complets du goût.

Parmi les autres symptômes les plus fréquents suivent le nez bouché (67,8 %), la toux (63,2 %) et la fatigue (63,3 %), les douleurs musculaires (62,5 %), le nez qui coule (60,1 %) et une perte de goût (54,2 %). La fièvre, manifestation pourtant évocatrice du coronavirus, n'a été signalée que par moins de la moitié des patients (45,4 %).

L'anosmie (perte de l'odorat) et l'agueusie (perte du goût) ne concernent que 5% des Chinois, explique le Pr Stéphane Hans, oto-rhino-laryngologiste et coauteur de ces nouveaux travaux, et ont donc été considérés comme des symptômes peu fréquents. Réalisée dans cinq pays européens (France, Belgique, Italie, Espagne et Suisse), les résultats contrastes avec les études menées en Asie.

Elle montre aussi que ce symptôme persiste au moins une semaine après la guérison chez plus d'un tiers (37,5%) des patients.

"La capacité de la COVID-19 à envahir le bulbe olfactif et, par conséquent, le système nerveux central est probablement une piste" pour expliquer l'anosmie, pointe l'hôpital Foch dans un communiqué.

En Chine, les patients rapportaient essentiellement la fièvre, de la toux et des gênes respiratoires comme symptômes du Covid-19.

Les auteurs font aussi l'hypothèse que les mutations génétiques successives du coronavirus pourraient être à l'origine de symptômes différents, et que les populations européennes présentent un niveau plus important d'enzyme de conversion de l'angiotensine 2, ou ACE2, qui agit comme un récepteur du coronavirus.

Selon les chercheurs, les symptômes varient également en fonction de l'âge et du sexe. Les plus jeunes ont souvent des troubles ORL, les plus âgés de la fièvre, fatigue et perte d'appétit.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL