Rainbow Six Siege dépasse les 60 millions de joueurs

Alain Brian
Mai 18, 2020

Parmi elles, Area F2, une copie quasi conforme de Rainbow Six Siege développée par Ejoy, filiale du géant Alibaba. R6S compte 55 millions de joueurs enregistrés partout dans le monde, et chaque jour ce sont 3 millions d'entre eux qui se tirent la bourre.

L'éditeur se félicite d'ailleurs que le jeu soit classé 4eme titre PC le plus influent de l'industrie pour ce premier trimestre 2020 par The Esports Observer.

" Rainbow Six Siegeest parmi les jeux multijoueurs compétitifs les plus populaires dans le monde, et fait partie des propriétés intellectuelles les plus prisées d'Ubisoft ", affirme le studio français dans sa poursuite.

Les environnements de "Rainbow Six Siege " sont partiellement destructibles, ce qui ouvre la voie à de nombreuses stratégies différentes. Alibaba a acquis Ejoy en 2017 afin de s'aventurer dans les jeux mobiles et en ligne. Le free-to-play avec achats intégrés n'est cependant pas limité aux plateformes de téléchargement orientales, et peut être obtenu gratuitement sur iOS via l'App Store et Android via le Google Play Store depuis le mois dernier.

Ubisoft attaque Apple et Google à cause d'une copie de jeu
Ubisoft attaque Google et Apple en justice à cause d'un clone de Rainbow Six Siege

Tout simplement la présence d'un jeu qui ressemblerait beaucoup trop à un certain Rainbow Six: Siege, célèbre création du groupe.

Apple et Google sont dans la ligne de mire d'Ubisoft. Pratiquement tous les aspects de AF2 sont copiés sur R6S, de l'écran de sélection de l'opérateur à l'écran de notation final, et tout le reste.

Ubisoft avait déjà averti les entreprises qu'elles étaient en train de violer ses droits d'auteur, mais celles-ci auraient refusé de retirer le jeu de l'App Store et du Play Store.

" Les compétiteurs d'Ubisoft sont constamment en train de chercher des façons de surfer sur la popularité de Rainbow Six Siege et d'attirer l'attention, et l'argent, de ses fans", conclut Ubisoft.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL