Traitement du Covid-19 : La chloroquine et l'hydroxychloroquine sont inefficaces et risquées

Evrard Martin
Mai 26, 2020

Une vaste étude parue vendredi dans The Lancet jugeait inefficace voire néfaste le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l'hydroxychloroquine contre le Covid-19.

Après rééquilibrage des données au regard de plusieurs facteurs (âge, sexe, race ou origine ethnique, indice de masse corporelle, maladie cardiovasculaire sous-jacente et ses facteurs de risque, diabète, maladie pulmonaire sous-jacente, tabagisme, état immunodéprimé et gravité de la maladie de base), l'étude n'a pas été en mesure de confirmer un avantage de l'hydroxychloroquine ou de la chloroquine, lorsqu'elles sont utilisées seules ou avec un macrolide. 81 144 patients qui n'ont pas reçu d'antipaludiques constituent le groupe témoin.

Les personnes traitées à l'hydroxychloroquine ou à la chloroquine en combinaison avec des antibiotiques avaient un taux de mortalité encore plus élevé. Les auteurs de l " étude du Lancet eux-mêmes se gardent de conclure à un lien de cause à effet et appellent à une confirmation "urgente" via des essais cliniques randomisés, où les patients et leur traitement sont tirés au sort.

Coronavirus : L’hydroxychloroquine inefficace selon une nouvelle étude observationnelle
Inefficacité de l'hydroxychloroquine: Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

Comment ajouter notre site sur l'écran d'accueil de votre téléphone? . La plus forte augmentation a été observée dans le groupe traité par l'hydroxychloroquine en association avec un antibiotique, où 8% des patients ont développé une arythmie cardiaque contre 0,3% des patients n'ayant pas reçu les médicaments. Les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité beaucoup plus élevés (qui était de 9,3 %): 16,4 % de décès pour la chloroquine seule, 22,2 % quand elle était combinée à l'antibiotique; 18 % pour l'hydroxychloroquine seule, et 23,8 % quand elle était associée au même antibiotique. Pire encore, la prise de ce médicament pourrait favoriser une hausse du nombre de décès chez les personnes hospitalisées. En attendant, nous suggérons que ces médicaments ne devraient pas être utilisés comme traitements pour Covid-19 en dehors des essais cliniques.

Le ministre français de la Santé Olivier Véran a demandé samedi une "révision des régles dérogatoires de prescription" de divers traitements comme l'hydroxychloroquine, après la parution d'une étude pointant son inefficacité et ses risques pour les malades du Covid-19. Ce qui alimente depuis plusieurs semaines un débat enflammé autour de ce traitement. La première étude présentait en effet de nombreux biais méthodologiques, tandis que les deux analyses suivantes n'avaient pas de groupe témoin.

Au Maroc, le protocole de soin prescrit pour les patients atteints du nouveau coronavirus repose sur l'hydroxychloroquine associée à l'azithromycine. L'hydroxychloroquine est actuellement encore testée dans plusieurs essais cliniques, dont celui mené au niveau européen et baptisé Discovery.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL