Un premier vaccin a fait ses preuves chez la souris — Coronavirus

Evrard Martin
Mai 5, 2020

Une université située aux États-Unis a affirmé que les tests d'un vaccin contre le Covid-19 avait porté ses fruits. Ce qui veut dire qu'elle a fait l'objet de vérifications très poussées.

C'est vrai que cette nouvelle découverte apporte de l'espoir mais les chercheurs ont rappelé que la route sera longue avant que le vaccin ne soit testé et approuvé chez l'Homme.

L'expérience acquise grâce aux études sur les anciens coronavirus SARS (2003) et MERS (2012) a en effet permis de faire de grandes avancées. Le fait est que cette protéine en pointe permet à ce type de virus d'infecter les cellules humaines. Ils ont en effet pris un patch composé de 400 micro-aiguilles qui délivrent des morceaux de la protéine de pointe directement sous la peau, à l'endroit où la réaction immunitaire est la plus forte. Les scientifiques ont donc appris que la protéine de pointe était primordiale pour engendrer une immunité contre eux.

Publiées dans la revue EBioMedicine, les conclusions des recherches menées par l'équipe de chercheurs sont hautement prometteuses quant à l'élaboration d'un vaccin pour immuniser les populations contre le coronavirus. Toutefois, la technique de ce nouveau vaccin relève vraiment de la haute technologie, est plus efficace et également reproductible chez n'importe quel patient. Lors de ces premiers essais, il a produit des anticorps en quantités jugées suffisantes pour "neutraliser " le virus dans les deux semaines suivant l'injection, nous apprend The Independent ce 3 avril. Si ces résultats sont encourageants, il faudra néanmoins se montrer patient.

Évidemment, l'objectif est d'éradiquer la maladie ou à défaut, d'en limiter fortement la progression. Selon les scientifiques, ces anti-corps spécifiques pourront permettre de combattre le nouveau virus pendant une durée de douze mois.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL