Un vaccin d’Oxford? - RÉVOLUTION marginale

Evrard Martin
Mai 2, 2020

Alors que les scientifiques du monde entier travaillent sur un vaccin contre le coronavirus, l'université d'Oxford pense pouvoir en rendre un disponible au mois de septembre.

C'est l'un des grands enjeux de cette pandémie mondiale.

Un vaccin contre le Covid-19 est-il en passe d'être découvert?

"Notre capacité à déterminer l'efficacité du vaccin sera affectée par le degré de transmission du virus dans la population locale au cours de l'été, et nous commençons également à envisager de lancer des essais avec des partenaires dans d'autres pays afin d'accroître notre capacité à déterminer l'efficacité du vaccin", a-t-elle poursuivi. Le sérum mis au point par les chercheurs britanniques, nommé "ChAdOx1 nCoV-19", a été inoculé à 26 singes, des macaques rhésus: "Les macaques rhésus sont ce qui se rapproche le plus de l'homme pour ce genre de tests", a expliqué au New York Times Vincent Munster, le scientifique qui a mené cette expérience. Plusieurs signes encourageants semblent indiquer que les chercheurs britanniques "ont une longueur d'avance sur la plupart des autres laboratoires", assure ainsi le New York Times, dans un article paru mardi 28 avril. De ce fait, ils ont prouvé dans des essais cliniques précédents que des inoculations similaires, dont une l'année dernière contre un coronavirus antérieur, étaient inoffensives pour l'homme.

Le mois dernier, des scientifiques américains du Montana ont injecté à 6 singes macaque rhésus des doses de ce vaccin d'Oxford, avant de les exposer au virus. Cela leur a permis de prendre de l'avance et de planifier des tests de leur nouveau vaccin contre le coronavirus impliquant plus de 6000 personnes d'ici la fin du mois prochain, dans l'espoir de montrer non seulement qu'il est sûr, mais aussi qu'il fonctionne. Un chiffre très élevé quand on sait que les essais cliniques concurrents comptent au mieux quelques centaines de patients. S'il s'avère efficace, le vaccin pourrait être disponible à l'automne. Ils auraient alors des mois d'avance sur le calendrier traditionnel de développement d'un vaccin.

Le cœur du vaccin - le ChAdOx1 - est un adénovirus, c'est-à-dire appartenant à une famille de virus ayant des effets bénins sur l'homme, et présent chez les chimpanzés.

Bien que le vaccin contre le Covid-19 actuellement en production n'ait pas encore fait ses preuves, Sinovac Biotech se dit prêt à produire plus de 100 millions de doses par an.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL