Vers la réduction progressive du dispositif de prise en charge du chômage partiel qui concerne 12,2 millions de salariés — France

Xavier Trudeau
Mai 12, 2020

Elle a souligné que ce dispositif a permis d'éviter un licenciement massif, mais des changements vont prochainement avoir lieu.

La ministre du Travail a affirmé que "les conditions de la reprise sont là". "Donc il n'y a pas tellement de raison que ce soit l'Etat qui continue à payer l'intégralité des salaires de 12 millions de salariés en France", a poursuivi la ministre sur LCI. En raison du déconfinement, le gouvernement a toutefois prévu que les entreprises contribuent dans des "proportions raisonnables" aux salaires des employés maintenus au chômage partiel, après le 1er juin. La part de salaire à la charge de l'entreprise sera définie dans la semaine. "Si le résultat de la négociation arrive en septembre-octobre, c'est intéressant pour le futur mais ce ne sera pas opérationnel pour la phase qui vient", leur avait répondu Muriel Pénicaud. "Il nous faudra ensuite l'adapter progressivement, afin d'accompagner la reprise d'activité si l'épidémie est maîtrisée", avait-il annoncé dans son discours consacré à la stratégie de déconfinement, progressif à compter du 11 mai. Le chômage partiel restera néanmoins pris en charge "à taux plein " dans certains secteurs comme l'hôtellerie et la restauration, qui ne sont pas autorisés à reprendre leur activité.

Le gouvernement évalue le coût de l'activité partielle à environ 24 milliards d'euros pour les finances publiques.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL