15 milliards d'euros pour la conversion écologique — Convention climat

Pierre Vaugeois
Juin 30, 2020

Mise en place l'année dernière, la Convention citoyenne pour le climat a rendu sa copie le 21 juin, une feuille de route de 149 propositions devant permettre à la France d'atteindre ses objectifs en matière de réduction des gaz à effet de serre.

"Le temps est à l'action", a déclaré lundi Emmanuel Macron en endossant quasiment toutes les propositions des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) qu'il a reçus à l'Élysée au lendemain du large succès aux municipales des écologistes qui restent circonspects. Sous la Ve République, les référendums sont à l'initiative du président de la République, sur proposition du gouvernement ou du Parlement.

Emmanuel Macron s'est en outre dit "prêt" à soumettre à des référendums dès 2021 certaines propositions, d'une part pour modifier la Constitution afin d'y "introduire les notions de biodiversité, d'environnement, de lutte contre le réchauffement climatique", d'autre part pour des mesures spécifiques. "Je vous ai fait confiance (.), ensemble nous pouvons aussi, au moment où nous le choisirons, sur des sujets qui peut-être bloqueraient, faire confiance aux Français", explique-t-il pour justifier cette procédure que la Convention ne lui a pas demandée, en insistant sur l'importance de "laisser cette option ouverte".

Emmanuel Macron s'est également dit favorable à un moratoire sur les nouvelles zones commerciales en périphérie des villes, affirmant par ailleurs que la Convention citoyenne avait " raison " de vouloir mettre un terme au processus d'artificialisation des sols.

S'il y a bien une mesure qui est sortie du lot et qui a retenu toute l'attention, c'est la volonté d'abaisser la limitation de vitesse à 110 km/h sur les autoroutes au lieu des 130 km/h actuellement en vigueur.

"Telle que proposée, la rédaction menace de placer la protection de l'environnement au-dessus des libertés publiques, au-dessus même de nos règles démocratiques", a commenté Emmanuel Macron.

Pour passer du projet à sa concrétisation, Emmanuel Macron a annoncé un budget de 15 milliards d'euros supplémentaires sur deux ans, injectés pour la transition écologique.

Sur les 149 propositions de la Convention climat, le président de la République s'engage à en reprendre 146. D'autres conventions citoyennes "sur d'autres sujets " verront prochainement le jour, et une réforme du Conseil économique social et environnemental fera de lui "la chambre des conventions citoyennes ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL