Allergie aux pollens : alerte rouge pour le Maine-et-Loire

Evrard Martin
Juin 4, 2020

Le retour des beaux jours et de la chaleur favorise un pic de pollen de graminées, qui affectent chaque année 15 millions de Français. Abonnez-vous pour 1€. "Le réchauffement climatique et la hausse des températures conduisent à une augmentation des quantités de pollen", déclaraient les trois organismes dans leur rapport annuel. En cause: des hivers exceptionnellement doux, qui permettent aux plantes de fleurir plus tôt, allongeant ainsi la saison du pollen. Ce dernier précise que les graminées ont un fort potentiel allergisant, avec un pic dominant en juin.

Si d'autres pollens sont en circulation, "les pollens de chênes ont quasiment disparu de la circulation, sauf autour de la Méditerranée, où le risque d'allergie pourra encore atteindre le niveau moyen dans certains endroits". Dans les Alpes, il faut s'attendre à une concentration modérée de pollen d'aulne vert.

Une allergie au pollen se manifeste par plusieurs symptômes caractéristiques: démangeaisons des yeux, rougeur conjonctivale, larmoiement, paupières enflées et collées, nez qui gratte, parfois bouché et avec des écoulements claires et répétés.

Si, comme l'explique le RNSA, la météo devrait permettre une petite accalmie des allergies aux pollens de graminées la semaine prochaine, le risque restera présent un moment.

En cas de symptômes, suivez votre traitement et consultez un médecin ou un allergologue, aérez au moins 10 minutes par jour (avant le lever et après le coucher du soleil) et rincez vos cheveux le soir.

On se sait pas encore combien de temps la France va rester en vigilance rouge pour le pollen mais si des pluies arrivaient cela permettrait d'améliorer les conditions de respirations des personnes allergiques.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL