Attention à ne pas s’exposer au soleil après application — Gel hydroalcoolique

Evrard Martin
Juin 22, 2020

L'utilisation fréquente du gel hydroalcoolique fait désormais partie de notre quotidien. Le gel devrait donc continuer d'être un allié de poids contre le virus durant les prochains mois, que ce soit au boulot ou à la plage pendant les vacances. Pour ce geste, le gel hydroalcoolique, contenant au moins 60% à 70% d'éthanol ou d'alcool propylique, est préconisé quand l'eau et le savon ne sont pas à disposition. Mais l'utilisation de ces gels pourrait présenter un risque par temps de forte chaleur, comme l'indiquent plusieurs dermatologues.

Pire, s'ils contiennent du parfum ou des huiles essentielles (ce qui est heureusement assez rare), ils peuvent engendrer des risques d'hyperpigmentation de la peau lorsqu'ils sont exposés au soleil.

Et comme l'alcool irrite, dessèche et peut déshydrater la peau, cela la rend plus fragile aux rayons déjà agressifs du soleil.

Surtout qu'on a tendance à abuser du gel, qui donne l'impression que le produit a été totalement absorbé par la peau alors que ce n'est pas le cas.

Un autre danger réside dans les parfums et huiles essentielles qui se trouvent dans certains produits. Or, c'est une substance photosensibilisante: "si on expose ses mains badigeonnées de solution hydroalcoolique à la plage, alors on risque ce que l'on appelle une dermite en breloque, une brûlure caractéristique causée par la réaction de l'alcool sur la peau avec le soleil ", prévient ainsi la dermatologue Dr Catherine Oliverès-Ghouti, pour nos confrères de 20 minutes.

Pour protéger votre peau, privilégiez donc plutôt le bon vieux savon ou un flacon de savon de Marseille cet été.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL