Bordeaux : Le nouveau maire assène ses coups contre les dirigeants

Solenn Plantier
Juin 30, 2020

C'est un tournant politique historique pour la ville de Bordeaux.

L'écologiste Pierre Hurmic, qui entrera vendredi dans ses fonctions de maire de Bordeaux, a demandé lundi à l'actionnaire du club des Girondins, le fonds d'investissement américain King Street, de se séparer du président Frédéric Longuépée, en conflit ouvert avec les supporteurs. Il l'accuse d'entretenir des rapports conflictuels avec les Ultramarines, le principal groupe d'ultras du club. Le nouveau maire a d'ailleurs toujours tenu un discours offensif à l'encontre de la direction du club et envers King Street durant sa campagne.

Place aux actes désormais. Samedi encore, il y avait une manifestation du Virage Sud pour demander la démission de Longuépée. Un Président de club ne peut pas maltraiter ses supporters, ou traiter avec une telle arrogance, ceux qui sont l'âme du club. Selon lui, "un président qui n'a pas la confiance des supporteurs ne peut pas rester plus longtemps à la tête de ce club".

"Il (Pierre Hurmic) suit le dossier depuis le départ à nos côtés et fut le seul à ne pas voter pour lors du rachat du club (en 2018)".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL