Les prochains Mac embarqueront des puces ARM

Alain Brian
Juin 23, 2020

Et d'achever la transition vers cette nouvelle architecture de l'ensemble de sa gamme d'ordinateurs fixes et portables dans un délai de deux ans. Enfin, pour les possesseurs de machines actuelles avec puces Intel, Tim Cook a annoncé qu'Apple continuerait à supporter ces produits, sans donner plus de détails pour le moment.

Aujourd'hui, à la conférence WWDC en ligne, sans public, Apple confirme ce que plusieurs pensaient, à savoir que le géant à la pomme utilisera dorénavant ses propres microprocesseurs pour ses ordinateurs iMac et MacBook Pro au lieu des Intel Core série i5, i7, i9.

Pourquoi cette transition? L'objectif est que grâce à ces processeurs Apple, les Macs puissent gagner en performance, mais sans consommer beaucoup d'énergie. Apple a déjà de l'expérience dans ce domaine puisque ses iPhone et ses iPad utilisent des puces conçues par ses ingénieurs et basées sur les technologies d'Arm.

Afin de pouvoir utiliser les applications déjà développées pour les Mac actuels avec une puce Intel, Apple proposera Rosetta 2, une technologie d'émulation permettant de les utiliser.

Comme les rumeurs l'indiquaient, Apple a donc décidé d'utiliser ses propres puces, désormais regroupées sous le titre "Apple Silicon" et mettant fin à 14 années de partenariat exclusif avec Intel.

Si certains partenaires majeurs évoqués comme Microsoft ou Adobe ont d'ores et déjà des versions natives de leurs logiciels tournant sur les puces d'Apple, ce ne sera pas le cas de tout le monde.

Apple va aussi lancer les "app clips", sorte de minis applis qui n'ont pas besoin d'être installées et s'affichent à partir d'autres applications ou dans des messages (pour louer un vélo en libre-service ou commander à manger, par exemple).

La transition vers les processeurs Apple débute cette année, avec le lancement de la version Big Sur de macOS que la firme a également dévoilé à sa keynote.

Les premiers Mac équipés de puces Apple Silicon seront commercialisés d'ici la fin de l'année et la transition devrait prendre fin d'ici deux ans. En attendant, Apple n'abandonne pas complètement les processeurs Intel, puisque des modèles utilisant ceux-ci sont encore dans les tuyaux.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL